fbpx

Quatre portraits de lauréats et lauréates de la bourse d’excellence académique Égalité des Chances

Les bourses Egalité des chances soutiennent la réussite des étudiants méritants d’Université Côte d’Azur. Financées par la Fondation UCA, elles accompagnent  les lauréats et lauréates pendant leurs études.

Pour cette nouvelle année universitaire, les étudiants et étudiantes de Université Côte d’Azur seront à nouveau informés des procédures d’attribution des différentes bourses de la Fondation UCA.
Les étudiants et étudiantes en difficultés sociales, financières ou médicales qui se distinguent dans leur réussite universitaire peuvent prétendre à la bourse Egalité des chances de la Fondation. Les critères de sélection des lauréats et lauréates sont l’excellence des résultats académiques et la motivation qu’ils et elles ont exprimée dans leurs lettres de motivation. Les dossiers de candidature les appellent également à se différencier par la qualité de leurs projets personnels et professionnels, leurs engagements associatifs et leur activités bénévoles. 35 lauréats et lauréates de l’excellence académique Égalité des Chances ont reçu pour l’année universitaire 2020-2021 une bourse de 1000 euros remise par la Fondation UCA. Dans un article précédent, nous vous avions présenté quatre des lauréats et lauréates de la Fondation, aujourd’hui nous avons le plaisir de vous proposer de rencontrer Kenza, Falco, Inès et Alexis.

Kenza Hadj-Chikh, Majore de promotion de la Licence 3 de Sciences Politiques

Après avoir fait hypokhâgne et khâgne au Lycée Massena de Nice et avoir majoré sa licence à Université Côte d’Azur, Kenza s’apprête à intégrer un Master I de Sciences Politiques ou de Relations Internationales à la Sorbonne ou à Assas. Persévérante, organisée et très investie, Kenza se prépare aux métiers de la diplomatie.

« Ça m’a beaucoup touchée d’être lauréate car je ne m’y attendais pas. J’étais vraiment contente, heureuse qu’il y ait des aides comme cela, cette reconnaissance des étudiants et étudiantes qui s’investissent en outrepassant leurs conditions sociales et les difficultés de leurs situations. C’est génial ! Ces 1000 euros vont venir compléter mes bourses. 100 euros de plus par mois sur une année scolaire, c’est considérable pour une étudiante. »

Falco Martin, Master II MSC MARRES, Conservation et valorisation des ressources marines

Ses parents, amateurs de plongée, lui ont donné un prénom rare, Falco, celui du premier plongeur du commandant Cousteau et il a passé son enfance et son adolescence aux Antilles, dans les îles en Martinique. Sa passion pour le domaine marin vient-elle de cette conjonction ? Grâce au Master II qu’il vient d’achever par un stage consacré aux cétacés en Catalogne, Falco espère se consacrer à sa passion : la conservation et la préservation de l’environnement marin auquel il a été sensibilisé dès son plus jeune âge. Aujourd’hui, après cinq années consacrées à ses études, il a hâte de commencer sa carrière professionnelle en France qui lui offre de belles opportunités, puis plus tard aux Antilles.

« C’est un plaisir d’être lauréat car c’est un beau titre. Je suis content de faire partie de tous ces excellents étudiants qui l’ont reçu aussi. Je trouve que c’est très bien de la part de la Fondation UCA de mettre ainsi en avant ces bons élèves. C’est motivant de pouvoir accéder à ce genre d’aides. Je n’ai pas beaucoup de ressources financières car mes parents n’ont pas les moyens de m’aider. A la base j’étais étudiant boursier, mais la formation que j’ai suivie ne m’a pas permis de recevoir ma bourse CROUS ces deux dernières années car elle était trop récente. J’ai dû travailler à côté. Des aides comme celle de la Fondation me permettent d’étudier plus sereinement. »

Alexis Paquereau, Double Licence 3 de psychologie et philosophie

Le parcours universitaire, associatif et professionnel d’Alexis est impressionnant. Ces trois dernières années, il a fait beaucoup d’accompagnements scolaires et d’aides aux devoirs tout en participant aux dispositifs bénévoles mis en place à Nice, comme « Mars au musées ». Étudiant actif des « Cordées philosophiques » organisées par le département philosophie de Université Côte d’Azur, il est intervenu en tant qu’animateur dans deux collèges niçois au sein desquels sont organisés chaque année des ateliers de philosophie destinés aux élèves de sixième. Depuis août 2020, il est membre fondateur, avec quelques collègues de la double licence, de l’association « Graines de pensées » dont la vocation est de diffuser la philosophie auprès des étudiants, d’œuvrer à la cohésion sociale en organisant des évènements festifs. L’association a mené des cafés philo qui ont réuni jusqu’à quarante personnes et monté bénévolement des tutorats. Depuis peu, Alexis est auxiliaire de vie et de loisirs auprès d’un enfant en situation d’handicap. L’année prochaine, il compte suivre un Master en psychologie clinique à Nice ou à Strasbourg.

« J’ai été très content d’apprendre que j’étais lauréat car c’est pour moi une forme d’aboutissement. J’avais vraiment soigné ma candidature. Ça m’a soulagé car ma situation financière est tendue. Je n’ai qu’une petite bourse et je dois travailler à côté pour payer mon loyer et tout le reste. J’étais content de l’annoncer à mes parents. Content et soulagé, c’est vraiment cela, même si 1000 euros ce n’est clairement pas suffisant et que je devrai compléter cette ressource par d’autres moyens. En tout cas, ces 1000 euros compensent la perte de la bourse au mérite que j’avais obtenue grâce à la mention Très Bien au bac. »

Inès Bejaoui, Master II Droit des Responsabilités

Après s’être essayée en médecine et en sciences, Inès a trouvé sa voie à l’université de Droit de Nice, une discipline qui l’a immédiatement passionnée. Quatrième de promotion dès sa première année, elle a mis un point d’honneur à obtenir de brillants résultats tout au long de son parcours jusqu’au Master II. Cet été, elle prépare l’examen d’entrée de l’école des avocats qui se tiendra au mois de septembre. Inès aimerait devenir avocate en droit de la famille, à Nice si possible. Pour financer ses études, Inès effectue des missions d’intérim dans des domaines très divers chaque été.

« Cette bourse est une belle opportunité pour les étudiants qui travaillent dans des conditions parfois difficiles. Ce n’est pas que de l’argent, c’est une belle manière de les récompenser. J’ai été très contente et très honorée d’avoir été sélectionnée. »

Cette année, la Société Générale a souhaité financer deux bourses Excellence Egalité des chances. Vous aussi, devenez mécène de la Fondation UCA, soutenez avec nous les étudiants de Université Côte d’Azur.

Photographie : (c) Kenza Hadj-Chikh / Falco Martin

Découvrez également dans la thématique
Dolby, mécène de la Fondation UCA pour le campus cannois Georges-Méliès
Université Côte d’Azur à la pointe de l’enseignement et de la pédagogie médicale
Quatre portraits de lauréats et lauréates de la bourse d’excellence académique Égalité des Chances
Cinq portraits de lauréates et lauréats des bourses d’excellence académique Handicap – L’inclusion : une dynamique de la réussite