fbpx

Société Générale Nice, mécène de deux bourses « Égalité des Chances »

Rencontre avec Christophe Dégardin, Directeur Régional Société Générale pour les Alpes-Maritimes et le pays de Fayence, et Julie Falguière, Responsable des partenariats

Au cours de l’année universitaire 2020-2021, la Fondation UCA a remis une bourse de 1000 euros à 38 lauréats et lauréates de l’excellence académique Égalité des Chances. Les bourses d’excellence académique Égalité des Chances soutiennent les étudiants et étudiantes méritants qui rencontrent des difficultés médicales, sociales ou financières. Société Générale a financé deux d’entre elles et souhaite renouveler son mécénat pour les années universitaires à venir.

Pouvez-vous nous présenter Société Générale en quelques mots ?

C.D : Nous sommes une banque universelle, c’est à dire que nous nous adressons à l’ensemble des clientèles. Nous sommes une organisation à la fois historique et moderne dont une des grandes caractéristiques est de savoir évoluer en fonction de la société et de nos clients. Nous combinons la proximité, l’expertise et le digital. La proximité, car chacun de nos clients a un conseiller dédié, parce que nous avons un maillage territorial très dense et que nous sommes dans une logique de banque de terrain pour les acteurs professionnels et associatifs du tissu économique. L’expertise, car Société Générale opère sur tous les segments : nous avons une banque d’entreprises, une banque dédiée aux professionnels, une banque privée intégrée…

Comment êtes-vous implanté sur notre territoire ?

C.D : Nous avons 43 implantations sur la bande littorale, ce qui nous permet d’être présents sur toutes les grandes villes : Nice, Cannes, Menton, Antibes, soit une implantation tous les deux kilomètres, ainsi qu’un Espace Pro au cœur de Nice situé dans l’agence emblématique de Jean Médecin. Sur les Alpes-Maritimes et le pays de Fayence, notre équipe de 350 collaborateurs accompagne 180 000 clients particuliers et 10 000 clients professionnels.

Pourquoi avez-vous désiré financer deux bourses d’excellence académique « Égalité des Chances » ?

C.D : Nous avons pris cette décision localement, sur le territoire des Alpes-Maritimes. Le tissu local nous permet d’exister, d’employer nos collaborateurs. Nous devons donc rendre au territoire ce qu’il nous donne. Notre questionnement permanent est de déterminer comment nous pouvons le faire. Ces derniers mois, l’actualité nous a montré à quel point la jeunesse a été fragilisée par la crise du covid. Nous avons donc voulu rendre plus particulièrement à ceux qui représentent notre avenir. Enfin, nous avons à cœur de montrer que nous ne sommes pas qu’une organisation financière, mais que nous sommes aussi collectivement une banque citoyenne attentive à son environnement qui participe au futur. Quand nous avons réfléchi à nos moyens d’action, la Fondation UCA nous a paru être l’interlocuteur le plus clair et le plus transparent. Avec la Fondation, nous étions certains que notre financement irait aux jeunes en question.

De quelle manière avez-vous travaillé avec la Fondation ?

J.F : La Fondation nous a proposé des moyens d’actions pour accompagner les jeunes. Notre volonté, surtout dans le contexte actuel, est d’aider les jeunes les plus méritants, un projet en cohérence avec les orientations de Société Générale. Le groupe a un axe de mécénat solidaire avec deux actions fortes : l’éducation et l’insertion professionnelle. Nous sommes partenaires de l’État pour l’initiative #unjeuneunesolution. Nous nous sommes engagés à recruter beaucoup de jeunes, à leur offrir des stages. Notre action avec la Fondation est pleinement dans le prolongement de cet axe.

C.D : Nous finançons deux bourses par an car nous souhaitons nous engager dans la durée. Quand nous initions un partenariat, nous le renouvelons les années suivantes, aussi longtemps que nous restons en phase avec notre partenaire. Nous aimons développer une vraie relation avec nos partenaires. Le choix de ces derniers est crucial pour nous car chacun d’entre eux doit être au plus près de nos valeurs. Notre slogan est « C’est vous l’avenir ». C’est ce que nous disons aux jeunes au travers de ces deux bourses.

Société Générale a-t-elle la culture du mécénat ?

C.D : Le mécénat musical est notre mécénat historique, depuis 25 ou 30 ans. Société Générale choisit deux ou trois jeunes musiciens prometteurs qu’elle accompagne de leurs débuts à leurs carrières de virtuoses. Le groupe a cette exigence de durée et d’excellence, deux mots qui nous vont bien dans nos actions régionales. Notre banque est également très engagée contre l’illettrisme, un axe fort de nos actions que nous portons au niveau national. Nous avons développé une culture de l’inclusion, nous sommes la première banque à avoir proposé des relevés et des distributeurs de billets en braille. Nous cultivons une attention à l’égard des personnes qui peuvent éprouver des difficultés au démarrage de leur vie. Nous croyons que l’éducation peut réduire les inégalités.

J.F :  Nous travaillons tous les axes de mécénat du groupe en local toujours en essayant de toucher un public le plus large possible, de venir soutenir aussi bien la petite association que de plus grands partenaires.

C.D : Notre volonté est d’être vraiment une banque citoyenne, de venir là où nous ne sommes pas toujours attendus, de surprendre agréablement nos interlocuteurs. Nous communiquons peu sur nos actions de mécénat vers l’extérieur, mais il est important que ces actions soient connues de nos collaborateurs parce qu’elles génèrent un sentiment de fierté et d’appartenance. Travailler dans une entreprise qui accompagne, qui soutient sans qu’elle soit obligée de le faire est une source de satisfaction. Chaque action de mécénat doit nous parler, entrer en résonance avec nos valeurs, s’intégrer à notre démarche RSE. C’est très important.

Avez-vous initié d’autres actions en faveur des étudiants de Université Côte d’Azur ?

J.F : Nous sommes partenaires de la FACE 06,  Fédération qui réunit quarante associations étudiantes des diverses filières de Université Côte d’Azur. La mission de la FACE 06, c’est, entre autres, d’animer la vie étudiante au travers de divers évènements. Leur ambition phare est d’aider les étudiants qui sont dans le besoin. Ils ont notamment monté une épicerie solidaire qui propose des paniers repas à trois euros aux étudiants en difficulté et un restaurant solidaire qui a été inauguré il y a quelques mois. Nous nous sommes tout de suite engagés à leurs côtés en leur versant une participation financière. Le projet ici est encore une fois de venir aider concrètement les étudiants dans leur quotidien, de soutenir leurs initiatives solidaires, de favoriser la création et le maintien de lieux de convivialité partagée.

Projetez-vous d’autres actions avec la Fondation UCA ?

J.F : Nous allons poursuivre le financement des bourses et nous souhaitons intégrer le programme UCA Jedi Junior qui accompagne les collégiens, lycéens des zones d’éducation prioritaire jusqu’aux études supérieures. Nous aimerions rejoindre les entreprises partenaires du programme en accueillant les lauréats dans nos locaux pour leur faire découvrir les métiers de la banque dont peu soupçonnent la diversité. Nous avons 1 300 métiers différents au sein de notre groupe et chaque collaborateur a l’opportunité d’évoluer dans sa carrière, de définir un parcours qui lui correspond. Nous recrutons des jeunes très tôt, dès le BTS qu’ils peuvent suivre en alternance au sein du groupe. Nous ne recherchons pas de profils types, notre secteur d’activité recrute dans toutes les filières justement parce que nous proposons des métiers très divers. Nous voudrions montrer aux lycéens que ce n’est pas si difficile d’intégrer notre Groupe.

Photographies : (c) Christophe DEGARDIN et Julie FALGUIERE

Découvrez également dans la thématique
Rencontre avec Brice Farrugia, Responsable Partenariats de la Fondation UCA, Pilotage des actions stratégiques
Les Lions au service des étudiants et étudiantes de Université Côte d’Azur : financement de trois bourses Égalité des Chances supplémentaires
Interview de Franck Cadoret, Directeur Général de Canal+ France et Vivendi, partenaires de la chaire Talent Unlimited
Rencontre avec un grand donateur de la Fondation UCA