Single Blog Title

This is a single blog caption

Stimuler l’innovation : l’importance des premières impulsions

L’équipe de la startup O’Sol

 «Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque.» René CHAR

Des étudiants, sans passé mais à l’avenir ouvert, sont en quête d’une première impulsion, d’un premier geste, souvent modeste au regard de ce qu’il permettra, ou simplement d’un accompagnement bienveillant et stimulant. Ceux-là créeront peut-être une entreprise porteuse d’un projet novateur, voire révolutionnaire, susceptible de dégager une forte rentabilité à long terme. D’autres disparaîtront, faute d’un business-model pérenne ou de capitaux suffisants. Leur point commun au début de l’aventure ? Un premier besoin en financement sans lequel innovation, disruption et développement resteraient lettre morte. Un des rôles de la Fondation est de donner ces coups de pouce qui permettront à de jeunes étudiants entrepreneurs de croire en eux, de démarrer le développement de leur idée, puis de persévérer jusqu’à la concrétisation économique.

Ainsi, avec l’aide de la Fondation , Nicolas WARD a pu participer cet été au boot camp organisé par l’Université d’Utah, formation pratique intensive à laquelle sa victoire à la session DEMOLA Côte d’Azur 2018 lui donnait accès. Entouré d’une équipe pluridisciplinaire d’étudiants, Nicolas WARD avait répondu à la problématique soumise aux participants du challenge : réduire les files d’attente dans un parc d’attraction de la Côte d’Azur. À l’issue de la formation Utah, la solution qui leur avait valu la victoire a notablement évolué vers une application ludique et interactive destinée aux musées. Aujourd’hui, Nicolas WARD et sa nouvelle équipe continuent le développement de leur solution et envisage son lancement sur le marché. Les billets d’avion financés par la Fondation UCA pour l’ensemble de l’équipe DEMOLA sont l’exemple même de ces impulsions premières qui favorisent un projet qui peut devenir rentable sur le long terme.

D’autres étudiants distingués par la Fondation, notamment via son concours « Création / Reprise d’Entreprise (CRE) », sont devenus de jeunes entrepreneurs prometteurs. David BOUQUET et Quentin DEQUIPPE ont créé, au cours de leur cursus universitaire, une plateforme web de gestion d’associations étudiantes et de bons plans étudiants. «  Prix Coup de Cœur » du concours CRE 2014, ils développent actuellement pour la Fondation, via leur entreprise STUDEAL, une plateforme de crowdfunding qui permettra aux étudiants porteurs de projets de les présenter à une audience et de lever des fonds. O’SOL, lauréat 2016, commercialise aujourd’hui la solution solaire adaptée au marché de l’humanitaire que les trois étudiants porteurs avaient présentée devant le jury. La start-up vient de lancer sur le marché son dernier générateur solaire portable, Kino 1.0. Le projet MYCOPHYTO, grand lauréat de cette même session 2016,  recrute cette année des ingénieurs agronomes.

Premières dotations financières, parfois très modestes, écoute, bienveillance, outils pour avancer plus loin, encouragements et discussions constructives, distinctions gratifiantes sont autant de moyens dont la Fondation UCA dispose pour ouvrir les étudiants et les jeunes entrepreneurs à l’innovation.

Découvrez également
Pocket Confidant et l’Université UCA : IA for good
Entretien avec Bernard ALFANDARI, Président de RESISTEX, mécène de la chaire universitaire « Smart city : Philosophie et Ethique »
Comment valoriser votre appartenance à la Fondation UCA ?
L’économie créative : focus sur les nouvelles perspectives d’un marché à fort potentiel de croissance

Laisser un commentaire